LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thomas desmond
Admin-boss-king-papa
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6353
Age : 36
Date Naissance : 9/02/1981
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Ven 2 Juil 2004 - 9:12

Voici un texte très complet et intéressant de Yves Ménard sur le site http://www.revue-solaris.com . Il explique ce qu'il ne faut pas faire dans l'écriture...

http://www.revue-solaris.com/special/cnpedh.htm

Quelques extraits :

Mystère

Les textes de fantastique sont souvent profondément mystérieux: un personnage énigmatique dont on ne saura jamais même le nom pose des gestes incompréhensibles dans un but obscur. À la fin, sans qu'on sache comment ni pourquoi, le protagoniste (passif) meurt... Si le péché cardinal des textes de SFF est généralement de tout miser sur l'idée, ici c'est l'atmosphère qui doit tout supporter, puisque les personnages sont aussi incompréhensibles que l'intrigue et que l'idée se masque derrière un écran de fumée. Il est possible de réussir un texte du genre, mais c'est difficile.

Je ne suis pas en train de dire que tout doit être expliqué; un texte peut toujours garder une part de mystère. Mais quand rien n'est expliqué, le lecteur risque de déchanter en se rendant compte que l'auteur est allé au plus facile. Ce n'est pas particulièrement ardu de mettre en scène des personnages et des agissements mystérieux; ce qui est difficile, c'est de les justifier de manière satisfaisante. En particulier, quand un texte pose une question centrale, refuser d'y répondre est une quasi-garantie d'échec. Ainsi, si votre histoire débute par la mort mystérieuse d'une jeune femme vidée de son sang mais ne portant aucune blessure, le lecteur s'attendra tout du long à apprendre pourquoi et comment cela s'est produit. Plus vous refusez de répondre et plus on est en droit de penser que ce mystère est un pivot central du texte. Si votre histoire se termine sans avoir répondu à la question, vous allez frustrer votre lectorat.


Persévérance

Qualité qui fait souvent la différence entre un vrai écrivain et un faux. 75% des gens à qui j'avais refusé un texte soumis à Solaris durant mon mandat de directeur littéraire n'ont jamais rien soumis d'autre, même quand je leur avais dit que j'étais très intéressé à lire un autre texte de leur plume!

Vous pouvez toujours supposer que j'écrivais des critiques à ce point blessantes que je décourageais les pauvres auteurs au coeur tendre. Il est certain que vers la fin de mon mandat j'ai cessé d'écrire des réponses aussi détaillées qu'avant, car je m'étais rendu compte que je perdais généralement mon temps. Si vous avez eu une idée pour écrire un texte, un seul, et que vous n'aurez jamais rien d'autre à dire, vous ne ferez sans doute pas carrière en littérature (mais dans ce cas, vous n'êtes sans doute pas en train de lire ce guide).

Là où c'est plus triste, c'est si vous êtes du genre à abandonner au premier refus. Rares sont les auteurs qui publient tout ce qu'ils écrivent. Beaucoup d'auteurs célèbres ont écrit des textes impubliables pendant longtemps avant d'acquérir assez de métier pour frapper la cible régulièrement. Il se peut que vous n'ayez aucun talent et qu'abandonner l'écriture soit la décision la plus sage dans votre cas. Mais avant d'en arriver là, donnez-vous une chance; soumettez plusieurs textes, à des marchés différents. Et en particulier, si un directeur littéraire vous donne des commentaires sur votre texte, lisez-les. Peut-être qu'il se trompe, qu'il n'a rien compris à votre génie, ou qu'il vous demande l'impossible; mais peut-être aussi que si vous mettez ses conseils en pratique dans votre prochaine soumission, vous recevrez une réponse positive!


Personne de narration

Beaucoup d'auteurs débutants écrivent automatiquement à la première personne, même quand le choix se justifie mal. En effet, si un texte est raconté au je, cela veut dire que d'une façon ou d'une autre le narrateur s'adresse à quelqu'un. Même si de nos jours il n'est plus de mise de s'efforcer de justifier rigoureusement la narration («J'écris d'une main tremblante ces mots sur le papier, espérant qu'un jour quelqu'un les lira...») il reste que si votre narrateur trépasse à la fin du texte, on se demande comment il fait pour nous raconter son histoire... Et on peut toujours se demander pourquoi et pour qui il la raconte.

Dans un texte à la première personne, le point de vue ne peut pas se permettre de changer: le narrateur n'a pas le pouvoir de ressentir les événements à travers la conscience de quelqu'un d'autre (enfin, en SFF c'est possible, mais ce ne sera normalement pas le cas). La narration est de ce fait plus compliquée à réussir, parce que l'auteur ne peut pas faire passer tout ce que lui sait mais que son narrateur peut ne pas savoir.

La narration au je jette aussi un doute sur la fiabilité du narrateur: il peut très bien être en train de mentir. On accepte généralement que le narrateur est fiable; mais il n'est pas possible de le garantir, ce qui est gênant pour certains textes de fantastique, quand il s'agit de prouver que telle ou telle chose était bien réelle.

Finalement, la narration à la première personne rend toute forme de fioriture narrative douteuse. Si c'est quelqu'un qui raconte son histoire, il n'a aucune raison de ne pas en venir aux faits importants tout de suite, aucune raison de faire durer un suspense; bref, plusieurs techniques de narration deviennent hors d'ordre.

Je ne vois aucune raison de choisir par défaut la première personne pour raconter une histoire; au contraire, une narration à la troisième personne vous libère de tout un ensemble de contraintes pénibles et vous donne accès à un plus vaste choix de techniques de narration.



La suite sur http://www.revue-solaris.com/special/cnpedh.htm


Dernière édition par le Mar 7 Fév 2006 - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdesmond.free.fr/nouvelles
Snap
Vampire de campagne
Vampire de campagne
avatar

Nombre de messages : 144
Date Naissance : Gironde (33)
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Ven 2 Juil 2004 - 11:20

Moi j'ai pleins d'hhistoire (dans ma tête, je n'ai plus lenvie d'ecrie malheuresent) dont une qui etait un journal d'un alchimiste et celui-ci etait assez "sombre" , il fait des experience non autorisé par l'etat (et par la morale) , il se cache des autres ne sort de sa maison que pour prendre ce dont il a besoin pour ses experiences , dans le journal cet alchimiste nous raconte "un peu sa vie" mais surtout ses experiences ,ses pensées et autres , cela se passe en 1820...mais cela n'est qu'une idée que j'ai , me ce que je voulais dire c'est qu'il est possible d'ecrire de la SF avec "je" Very Happy

_________________
"Les Gorgones, les Hydres, les Chimères - sinistres légendes de Celaeno et des Harpies - peuvent se reproduire dans le cerveau de la supersitition - mais elles y étaient déjà."

Charles Camb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas desmond
Admin-boss-king-papa
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6353
Age : 36
Date Naissance : 9/02/1981
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Mar 13 Juil 2004 - 12:17

J'ai lu tout le dossier et cela m'a vraiment apporté un nouveau regard critique sur mon travail, et m'a permit d'apporter de nombreuses corrections...

Je vous le conseille vivement si vous voulez vous lancer dans l'Ecriture !!! What a Face

_________________
http://www.thomasdesmond.com : graphisme et couvs de livres
http://tdesmond.free.fr/nouvelles : mes histoires fantastiques
http://leblogdudes.blogspot.com : blog intime raconte sa vie
http://www.myspace.com/thomasjeanjean : ma musique
http://koontz-masterton.frbb.net : forum koontz masterton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdesmond.free.fr/nouvelles
Mordoral
Goule affamée
Goule affamée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 42
Date Naissance : 02/07/1975
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Mer 16 Nov 2005 - 22:40

Etant nouveau, ne vous offusquez pas si je détères des vieilleries. :=) mais ce post est super intéressant, merci de nous faire partager tes découvertes sur le web
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas desmond
Admin-boss-king-papa
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6353
Age : 36
Date Naissance : 9/02/1981
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Jeu 17 Nov 2005 - 7:51

Au contraire, merci à toi de faire remonter des entrailles du forum ces très bons conseils, qu'on devrait relire tous les 3 mois...

_________________
http://www.thomasdesmond.com : graphisme et couvs de livres
http://tdesmond.free.fr/nouvelles : mes histoires fantastiques
http://leblogdudes.blogspot.com : blog intime raconte sa vie
http://www.myspace.com/thomasjeanjean : ma musique
http://koontz-masterton.frbb.net : forum koontz masterton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdesmond.free.fr/nouvelles
icare
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Nombre de messages : 30
Date Naissance : 01 08 1986
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Mer 1 Fév 2006 - 10:36

je viens de lire le dossier très interessant . maintenant je vais faire un peu plus attention a ce que j'ecris.
Mais c'est dur de ne pas tombé dans les clichés et j'avou que j'aime bien utiliser des terme qui sont un peu galvaudé du style des yeux noir comme l'ebene ou des cheveux couleurs de blé. se genre de chose j'avou que parfois je ne les trouve pas aproprié mais parfois ça coule de source et ça me fait plaisir de lire ça enfin qu'est ce que vous en pensez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Reine du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 35
Date Naissance : 14.07.1982
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Lun 22 Mai 2006 - 11:17

Héhé, j'ai lu ce dossier hier soir, et je le recommande vivement à toute personne se sentant un minimum concernée par l'écriture Smile
Je me reconnais dans pas mal d'erreurs courantes qu'il cite, mais heureusement, pas les plus graves !
C'est très bien expliqué, parfaitement argumenté, et également très drôle à lire. Un must du genre.
Merci Thomas pour ce lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesenfantsdelo.com
Peter Cohen
La tata du showbizz
avatar

Masculin
Nombre de messages : 862
Age : 31
Date Naissance : le 25 juillet 1986
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Lun 22 Mai 2006 - 13:49

Moi je l'ai mit dans mes favoris et j'y reviens à chaque fois que je reprend une de mes nouvelles.....
Je l'ai lu quand je suis arrivé ici...Et il m'a aidé.....
Et il y ena d'autres dans d'autres topics nan ??
Je sais plus mais je crois que thomas donne pas mal de liens sur l'écriture qui sont vachement sympa !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakann
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Sam 1 Juil 2006 - 12:31

Merci beaucoup pour ce lien. Cela permet effectivement de se remettre en question et de voir les erreurs que l'on fait à travers un texte qui ne nous est pas directement destiné (si vous arrivez à me suivre... ?).

De plus, Yves Ménard ne se contente pas de dire que telle ou telle chose ne va pas, il explicite son avis et donne une solution au lecteur/écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 39
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Mer 11 Aoû 2010 - 21:21

Je viens de lire ce dossier, et il en ressort plusieurs choses. Y’a du vrai, y’a du faux, y’a des trucs qui ne me vont pas.

D’abord, les clichés. Il faut les éviter. Soit. Moi, mes textes en sont bourrés. Des clichés parfaitement éculés. Et j’aime ça en plus.
Pourquoi s’en priver ? Parce qu’un éditeur ou un directeur de collection disent que ce n’est pas moderne ? Tout est question de perception : si j’écris au milieu d’une scène romantique « elle se retourna vers lui, un sourire malicieux plissant ses beaux yeux de la couleur du ciel d’aquarelle, le vent rabattant ses longues mèches blondes comme les blés à la fin de l’été », ça passe mieux que d’écrire simplement « elle avait les yeux bleus comme le ciel et les cheveux blonds comme le blé ». C’est tout pareil, mais la différence, c’est que le cliché passe sans qu’on le sente. On avale mieux une pilule amère en l’enrobant de sucre.
Une erreur que je vois souvent chez les débutants, c’est qu’ils s’arrêtent pour poser la description, pour poser le cliché. Ca coupe l’histoire et le rythme. Je pense qu’on peut parfaitement utiliser les clichés, à condition de savoir les utiliser (c’est pas facile). Et l’avantage, c’est qu’un cliché parle immédiatement au lecteur qui ne veut pas se prendre la tête à lire un roman nébuleux d’intello grand écrivain de littérature. Une fille blonde comme le blé, on sait qu’elle est jolie. On ne dira pas la même chose d’une pouffiasse décolorée.
A mon avis, un écrivain écrit d’abord pour soi. Si ça me fait plaisir d’écrire des clichés, d’utiliser un lexique inapproprié à l’ambiance, de ne pas approfondir un personnage ou le faire réagir à l’inverse de sa personnalité, c’est moi que ça regarde. C’est mon histoire, je sais où je veux la mener, et tout trouvera une explication, j’y veillerais.

Un écrivain DOIT être perfectionniste. Pas pour plaire à son public, mais pour soi. Pour son histoire. L’écrivain trouvera tout seul les erreurs à corriger, et s’il est honnête envers lui-même, l’histoire sera bonne.
C’est ça, chers amis, le plus important. L’HISTOIRE. Une seule idée ne suffit pas pour un bon bouquin. Il en faut plein, qu’elles se relient, se croisent et en génèrent de nouvelles perspectives. C’est l’histoire qui contiendra toutes ces idées. Votre histoire doit vous plaire à vous foutre des frissons de fierté. Le style, les clichés, les ambiances, le vocabulaire, tout ça vous viendra avec du boulot, mais l’histoire nom de dieu, l’histoire… Je n’ai rien à foutre d’un bouquin de 400 pages où sont somptueusement écrites des phrases alambiquées, poétiques, stylisées et tout et tout, d’un gars qui veut se taper une fille. Je me ferais chier à écrire ça, même si tous les grands auteurs le font. Je n’y croirais pas, et même si j’appliquais à la lettre tous les bons conseils des éditeurs, ça sonnerait creux. Par contre, si je crois à mon histoire, alors là…

Je ne crois pas que l’on puisse apprendre ce métier. On l’a en soi. On débute un jour et c’est à force de plantages et de corrections qu’on s’améliore, mais on ne peut pas vraiment apprendre, comme la cuisine ou le pilotage. C’est un art, on ne peut pas y fixer des règles.

Il faut tenir de la critique et des conseils, mais aussi s’en méfier. Je cite au paragraphe Logique « les actes des ET sont aussi illogiques. S’ils sont assez intelligents pour construire de vaisseaux spatiaux et conquérir une planète hostile, pourquoi se comportent-ils par la suite en barbares ? »
C’est très juste. Mais l’histoire est tuée dès le début. Pourquoi les extraterrestres de Signes viennent-ils sur Terre alors qu’ils craignent l’eau ? Parce que sinon, l’histoire est cuite dès le premier mot. Charge à l’auteur d’avoir prévu le coup. Les ET sont à la fois intellos ET barbares, ou alors ils sont si malins et ont une telle supériorité qu’ils laissent la barbarie en eux s’exprimer sur ces pauvres larves humaines. Et peut-être qu’ils ne savaient tout simplement pas les effets de l’eau sur eux…

Beaucoup de conseils énoncés dans le dossier sont aussi des clichés. Si vous vivez un tant soit peu à votre époque, vous savez ce qui est démodé ou pas. Ecrivez un roman à la première personne sur les cadets de l’espace contre les martiens de Vénus et vous êtes foutus.

Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a pas de vérité universelle, de recette magique, de choses à faire ou pas pour bien écrire, sinon, tout le monde pondrait son best-seller. Et les éditeurs qui savent tout seraient les meilleurs écrivains du monde. Ce dossier est plein de bonne volonté, mais ne le prenez pas au pied de la lettre.

Vous êtes en droit de vous demander qui je suis pour me permettre de telles réflexions : je n’ai pas encore publié, vous n’avez lu aucun de mes textes, je viens de nulle part, etc… C’est vrai. Mais je sais que pour devenir un bon écrivain, vous devez écrire. Ecrivez. Ecrivez encore et toujours. Passez des nuits blanches sur vos manuscrits jusqu’à ce que votre main engourdie fume dans l’air piquant de l’hiver. Soyez votre premier et plus pénible lecteur, et vous verrez de vous-même ce qui sonne juste et ce qui déconne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
Carcasse
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante


Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 21
Date d'inscription : 18/08/2012

MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   Sam 18 Aoû 2012 - 15:28

J'ai commencé à écrire un truc pour concours superstition et la je voit que c'est fini , snif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrire de la SF ou du fantastique : choses à ne pas faire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles choses originales à faire, découvrir: des idées?
» Les superstitions
» visite en camargue grau du roi ,
» quelle est la chose improbable que vous aimeriez faire avant de mourir ?
» roman fantastique -- premier chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: VOS NOUVELLES, ROMANS-
Sauter vers: