LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du gui et de la mandragore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ce machin, il est comment?
Excellent
0%
 0% [ 0 ]
Tip top cool
100%
 100% [ 1 ]
Sympa
0%
 0% [ 0 ]
À améliorer
0%
 0% [ 0 ]
Nul
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
miss witch
Sorcière cotorep à mi-temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1468
Age : 25
Date Naissance : 24 juillet 1991
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Du gui et de la mandragore   Sam 11 Sep 2010 - 10:23

Le remontage de ma vieille chanson qui date d'il y a trois ans me fait penser que j'ai un truc qui date d'il y a trois mois dans mes tiroirs. C'est pas un poème classique (y a des alexandrins et des hexasyllabes à condition qu'on les compte de façon plus moderne (genre comme les chansons de Renan Luce)) et c'est pas des paroles de chanson non plus (pas de refrain). Donc, décidez de ce que c'est, ou bien décidez pas, bref, faites ce que vous voulez.


Du gui et de la mandragore…

Dans un chaudron, de l’eau,
Quatre litres de sang,
Un soupçon d’éléments,
Et un bec de corbeau.
Dans la marmite, un cœur,
Une pincée de poivre,
Une fiole de liqueur,
Et enfin, un cadavre !

Ce sont les substances dont la sorcière a besoin
Pour faire renaître le corps d’un être humain.
Vêtue d’une ample robe, d’un chapeau et d’un chat
Posé négligemment sur sa tête, lui, il voit.

Il voit ce qu’elle veut faire, il le sent, il n’aime pas.
L’instinct des bêtes est tel qu’elles sentent ces choses-là.
La sorcière va échouer, il le sent, il le sait,
Il faut partir d’ici avant qu’éclate l’abcès.

Et soudain, plus un bruit,
Le silence, et la nuit :
La chaumière était sombre ;
Les souris, en grand nombre,
S’en allaient, apeurées ;
La sorcière attendait ;
Le chat était inquiet
Et même plus, terrifié.

La femme retient son souffle, qu’adviendra-t-il de lui ?
Ce cadavre informe reviendra-t-il à la vie ?
Puis les flammes se déchaînent, un sifflement résonne,
De la fumée s’élève du chaudron qui bouillonne.

De nouveau, le silence, la fumée se dissipe
La sorcière se penche, mais déjà elle anticipe.
Une larme perla au coin de sa paupière :
Dans le chaudron gisait l’amant de la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naellemoon.canalblog.com
 
Du gui et de la mandragore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mandragore
» Mandragore et Coupe des Fées
» Fanart Juni Anker
» Musnik, Henri
» Quizz Castlevania

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: POESIES-
Sauter vers: