LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Etranger à son monde

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Cette histoire, vous la trouvez :
- Géniale
17%
 17% [ 1 ]
- Très bonne
0%
 0% [ 0 ]
- Sympa
83%
 83% [ 5 ]
- Pas mal mais pourrait être améliorée
0%
 0% [ 0 ]
- Pas terrible
0%
 0% [ 0 ]
- Nulle
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 9 Juin 2011 - 11:31

Ouf ! Encore un commentaire qui tue, Max !
Un grand merci pour cette lecture attentive et tes commentaires fournis !

Bon les alinéas, les interlignes… Tout ça me fait penser qu’il serait bon de proposer un « modèle » sur le forum. Perso je ne sais pas quelle est la taille « officielle » des alinéas, ni des interlignes (pour le coup, j’ai laissé l’interligne simple de mon Word).

Citation :
- "prison spirituelle" => l'expression me gêne un peu (le mot spirituel).
J’ai un léger doute aussi, mais je n’ai pas de justification. Quel mot utiliserais tu ?

Citation :
- "J’étais bien habitué à ce que mon chef direct me réclame des états statistiques inutiles, ou que son chef à lui vienne chercher des synthèses qu’il ne m’avait jamais demandé de rédiger." => un peu lourde cette phrase.
Oui, j’aurais bien retiré le « de rédiger » à la fin, mais le sens aurait été plus ambigu.

Citation :
- "Pendant un temps, c’est elle qui a fait l’interface." => l'intermédiaire sonnerait mieux. Quoique c'est peut-être pour renvoyer au jargon informatique du comptable ? Ou à la chute du texte ?
C’est peut être du jargon informatique, mais pour moi le sens n’est pas le même. Dans « intermédiaire », il n’y a pas la « traduction ».

Bon, sinon je te rejoins sur de nombreux points :

- texte bizarre, qui laisse perplexe : que dire ? Il me fait le même effet Very Happy .

- le personnage : ce qui te gène en particulier, j’ai l’impression, c’est ce basculement subit, sa prise de conscience. Perso, j’y crois. Tout le monde n’a pas le temps de se pencher sur sa propre existence, de se poser des questions (pleins de gens autour de moi sont comme ça). Je pense même que ce genre de recul, on ne le prend que lorsque l’on se trouve dans l’adversité. En conséquence ceux qui ont la chance d’avoir une vie sans incident (ou en tout cas que ça ne traumatique pas outre mesure), qui coule toute seule, n’en ont pas l’occasion. Enfin, jusqu’à ce qu’un événement ne vienne briser cette béatitude, ce qui est le cas que j’ai choisi. Aussi, le basculement n’est pas binaire (du rien au tout), il est progressif à partir du moment où le personnage commence à s’interroger. Mais effectivement, au moment où l’histoire est racontée, il est définitif. Du coup, ça doit quand même donner cet aspect que tu relèves.

- les réflexions sur le monde simplistes : oui, et j’ai beaucoup hésité du coup. Mais bon, certaines évidences n’en sont pas pour tout le monde + je ne voulais ni polémique ni dissertation (donc pas de structure) + je n’ai pas la science infuse ni ne détient la Vérité. Du coup je suis resté sur ce niveau « café du commerce ». Ce n’est pas un texte sur ce qui va mal dans le monde, mais sur le décalage que peut ressentir quelqu’un subitement doté de bon sens (et juste de bon sens, pas d’une superconscience ou d’une intelligence supérieure).

- côté autobiographique : j’ai eu une très mauvaise journée qui m’a inspiré l’histoire. A la base, je la voulais bien plus « intelligente » et « pertinente ». Mais le lendemain s’est mieux passé, et j’ai perdu la fibre et revu mes ambitions à la baisse. C’est comme ça, et je pense même que c’est mieux ainsi. Il m’aurait fallu beaucoup plus de temps et le résultat aurait certainement été rébarbatif.

- Désintérêt pour la « culture » : signe d’une dépression, pourquoi pas, il en est question concrètement plus loin, donc ça pourrait être un signe avant-coureur. Mais pour autant je ne pense pas qu’il ne s’agit que de contenu « naze ». Je pense que pour tout, du pire au meilleur, la répétition nuit. Avec le recul que le protagoniste prend sur les chose, tout se ressemble. Genre « pas de différence entre vampire et loup garou, tout ça c’est des histoires de monstres ». Ça plus le fait qu’il ne trouve plus rien qui « lui ressemble » dans ce qu’il voit, lit etc.

- la chute : « un truc fantastique qui tombe de nulle part » oui et non. Non, le rêve est présent assez tôt dans le texte. Oui, ça n’a pas beaucoup de rapport avec la choucroute, ou en tout cas un peu démesuré. La vérité, c’est que j’ai imaginé la chute après avoir eu l’idée de l’histoire, avec la réflexion que « ce mec est un extraterrestre ». Donc son unité avec l’histoire est relative. A la base, c’est une chute hyper pas originale, mais en l’adaptant à ma problématique, disons que ça donnait le minimum syndical.

- démerde toi lecteur : je n’aime pas non plus ce genre de procédé. Mais normalement là, il y a suffisamment de matière pour capter ce qu’il y à capter. Après, dieux, E.T., machines, esprits, quelle importance ? Au contraire même, chacun sa « religion » !
Cela dit, je comprends tout à fait ta réaction, ça m’arrive aussi. Parfois après, je digère et j’apprécie mieux. Dis moi si jamais ça t’arrive.

- ton posé et monotone : je pense que tu rejoins Tak qui me trouve « sage ». Je pense que c’est une distanciation que je mets entre moi et mon histoire. Je dépersonnalise. J’essaye d’éviter de faire penser « qu’on a gardé les cochons ensemble ». Je crois que c’est mon style. A l’ancienne un peu. Pourtant j’aime assez lire des trucs moins "coincés" chez les autres.
Les points de suspension... Pour moi, ça veut dire, « toi lecteur tu vois bien ce que je veux dire, alors je ne vais pas me fatiguer ». Sauf que moi, je ne vois jamais ce qu’il y a derrière. Est ce que c’est un silence, un sous entendu subtil, une ellipse, une hésitation, une interruption, un ton enigmatique ? Donc j'évite.

- « mais comme je me rappelle pas avoir lu autre chose venant de ta part, je serais curieux de lire un autre ton, un jour » : ça va venir, faut juste que je me motive pour reprendre ce texte de 70 pages… Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 30
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 9 Juin 2011 - 13:29

Merci pour la réponse (Tak aussi) !

TiCi a écrit:
Bon les alinéas, les interlignes… Tout ça me fait penser qu’il serait bon de proposer un « modèle » sur le forum. Perso je ne sais pas quelle est la taille « officielle » des alinéas, ni des interlignes (pour le coup, j’ai laissé l’interligne simple de mon Word).

Non mais y'a pas de modèle établit, c'était juste une question de goût (je suis chiant même avec les détails). A savoir que, perso, je trouve que c'est plus confortable avec des alinéas et une interligne plus élevée que l'interligne simple.
Comme dans la plupart des bouquins du commerce, quoi (encore qu'on trouve de tout).

Pour le reste, je crois que tout est là :

TiCi a écrit:
Parfois après, je digère et j’apprécie mieux. Dis moi si jamais ça t’arrive.

Oui, une fois que le truc est un peu retombé, la perception se fait un peu différente, en effet. Alors vaut-il mieux faire le commentaire tout de suite, ou bien attendre ? Vaste question. Sur la présentation des choses "simpliste", c'est juste que ça touche à un sujet qui me parle, donc égoïstement (contre toute cohérence textuelle, à la limite) j'aurais aimé lire des trucs plus élaborés. Mais en fait c'est bien comme ça, un truc plus élaboré n'aurait pas amené grand chose de positif (peut-être même du négatif) ; c'était pas le propos principal du texte, donc pourquoi se prendre la tête ? Ça suffit comme c'est (surtout avec cette chute !)

Je maintiens quand même pour le personnage (personnalité/psychologie) et la révélation subite.

Pour la chute je sais pas, il faut que je digère encore Wink
Je suis pas du tout convaincu par TAK, par contre (mais on n'a pas lu de la même façon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyrolin
Vampire de campagne
Vampire de campagne
avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 36
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 9 Juin 2011 - 18:26

Vivi, j'ai bien lu l'histoire mais pour l'instant, bin... je sais pas trop quoi en penser en bien comme en mal, et je vois pas quoi ajouter d'utile à ce qui a déja été dit. C'est vrai que de temps en temps, j'ai senti ça un peu trop "littéraire" pour un récit à la première personne, un défaut que je connais d'autant mieux que je le partage. Mais c'est vraiment pas au point de gâcher la lecture. L'ensemble est agréable, concis, on sait où on va.
J'avoue par contre que la fin m'a déçu. Au lieu de donner du sens à ton mystère, j'ai l'impression que tu t'en débarrasses. Enfin après, c'est une question de goût. Moi la science-fiction, j'aime bien que ce soit au moins un peu informatif. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai pensé au syndrôme d'Asperger, ça me paraissait une bonne piste pour amener du sens dans le récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Ven 10 Juin 2011 - 7:40

Merci Cyrolin pour cette explication !
Comme quoi, tu avais quand même des choses à dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paracelse
schtroumpf Ninja
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5011
Age : 44
Date Naissance : 01-04-1974
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Ven 10 Juin 2011 - 21:27

Lu.

Les remarques de Max sont excellentes et à suite je reprends la critique " café du commerce " qu'il t'a faite.
Ton personnage est censé être l'archétype du " pessimiste réaliste " qui perd sa joie et sa capacité d'émerveillement. En clair, il est bon pour Dr Freud, ce dépressif. Sa vision pessimiste manque de profondeur et comme tu tartines dans ce sens, ces tracas existentiels qui le turlupinent, ça tombe à plat.
Pour ta fin, elle arrive comme un frigidaire lancé d'un balcon et que l'on voit d'en dessous avant de dire adieu à la vie. En amont, tu n'as placé aucun indice. Même pas un tableau ou une affiche publicitaire représentant la tour de Babel qui ferait écho avec le mot Babel de ton climax.
Sinon, ton histoire en soi est pas mal.

_________________
Plus les hommes seront éclairés, et plus ils seront libres.
Voltaire

Et garde-toi des bons et des justes ! Ils aiment à crucifier ceux qui s'inventent leur propre vertu. Ils haïssent le solitaire.
Friedrich Nietzsche

Nihilisme : nous nous vengeons de la vie en lui opposant la fantasmagorie d'une vie "autre" et "meilleure" .
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lelupanardeparacelse.blogspot.com/
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mar 14 Juin 2011 - 8:42

Merci pour ta lecture et ton com' Para.
Pour le "café du commerce", c'est ok, et je te renvoie à ce que j'ai expliqué à Max.
Pour les indices, il y a quand même le rêve récurrent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 40
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mer 15 Juin 2011 - 9:36

Salut. J'ai pris le temps finalement.
Globalement, c'est bien. L'écriture est maitrisée, le vocabulaire aussi, je n'ai pas vu de faute ou de mauvaises constructions, rien de bancal. De ce coté là, c'est très bien. Mention spéciale pour le coup de la chemise bleue dans les boutiques hi-tech.

Tout ce que je pourrais reprocher, c'est peut-être que je trouve ça assez monocorde du début à la fin. Si je comprends bien, le bonhomme subit plus ou moins une lente dégradation mentale (quelle qu'en soit la cause), j'aurais aimé que ça apparaisse dans le texte au fur et à mesure, par un changement progressif de registre, ou de grammaire, ou de ton, quelque chose comme ça. Un peu comme dans "des fleurs pour algernon", je sais pas si tu connais, mais c'est du grand art. En constatant chaque jour un peu plus la "bétise" de la société et son inadaptation, il pourrait monter en colère, commencer à dire des gros mots, faire des phrases plus courtes.

Le coup du "recalibrageé à la fin, c'est dommage. Pas que c'est mauvais, mais qu'est ce que le gars à fait pour le mériter ? Serait-il devenu un terroriste, aurait-il fait des vagues et se serait-il fait remarquer un peu trop, alors là, oui, les Men in Black arrivent et l'embarquent pour le recalibrage. Là, ça serait peut-être plus logique. Soyez un bon citoyen, prenez votre médicament, ça va aller...

Après, j'ai pas grand chose d'autre à dire. Tu maitrises ton écriture, c'est le principal. Maintenant, il faut balancer de l'émotion dans tout ça.

Une petite question, les réflexions que se fait le personnage sur la société, tu les a inventées ou tu t'es inspiré de ce que tu penses toi-même ? Parce que c'est une bonne chose d'avoir expérimenté un minimum ce sur quoi on écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 40
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mer 15 Juin 2011 - 9:39

Ps : je viens de lire les commentaires, Max a dit ce que je voulais dire mieux que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mer 15 Juin 2011 - 11:40

Merci pour ta lecture et ton commentaire Didier.
Je connais Des fleurs pour Algernon, mais version téléfilm, je n’ai pas lu le livre. Dans mon histoire, il ne peut y avoir de progression stylistique puisque tout est déjà arrivé au moment de sa rédaction. Ce n’est pas un journal. Je t’accorde que ça aurait donné une autre dimension, mais il aurait alors fallu un roman ! J’ai opté la petite version.
Spoiler:
 
Balancer de l’émotion dans tout ça… Bon déjà, je maîtrise assez mal. Sinon, oui, pourquoi pas. Pareil, ça ferait une dimension supplémentaire, mais il faudrait bien rallonger la sauce. Je suppose que c’est pour ça que je suis resté assez « clinique ».
Pour ta question, j’aimerais te répondre mais j’ai du mal à la comprendre. La vision de la société que je propose est un regard critique assez standard (café du commerce, comme l’ont dit les autres), que je partage. C'est ce que tu voulais savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 40
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mer 15 Juin 2011 - 18:59

C'est ce que tu voulais savoir ?
Oui Very Happy

J'avais pas calculé que c'était pas un journal, comme quoi, je suis moi aussi largement sous influence d'autres lectures. Du coup, effectivement, rajouter de l'émotion au sens où je l'entends devient plus difficile. Et mon exemple des fleurs pour algernon ne peut pas marcher du coup (pour t'expliquer vite fait, tu connais déjà l'histoire, mais au début, le débile écrit dans son journal avec une faute par mot et des phrases simples et truffées d'erreur. Au fur et à mesure que le traitement agit, il écrit de mieux en mieux et avec de plus en plus de mots savants)

Maintenant, je regrette de ne pas en lire un peu plus sur le recalibrage, sur l'endroit où ça se passe et pourquoi. Ca renifle bon le Matrix tout ça, d'où mon idée de "punition". Dans une autre histoire, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
maerlyn
La Folle du forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4617
Age : 31
Date Naissance : 18/03/87
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 23 Juin 2011 - 16:10

L'histoire est sympa même si j'ai trouvé que ça manquait un peu de "relief".
La chute me semble un peu inadéquate, mais vu la courte taille du texte, c'est pas trop dérangeant (dans le sens où je n'avais pas eu le temps de me faire une idée sur la fin avant qu'elle arrive).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.turnleft.fr/
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Lun 27 Juin 2011 - 19:24

Merci pour ta lecture et ton com' Mae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Mer 2 Nov 2011 - 16:28

Je vais retravailler cette histoire, en particulier :
- abandonner la chute SF (désolé pour qui l'ont appréciée)
- étoffer les réflexions et essayer de faire un peu moins café du commerce
- être plus précis sur la progression de la déficience/conscience du monde

Alors je suis preneur si vous avez des suggestions, des pensées profondes, des anecdotes etc. qui pourraient m'être utiles (pour info, j'ai déjà ma nouvelle chute, mais si vous avez mieux...). Pour la rémunération, en plus de votre satisfaction personnelle... ben vous serez dans les remerciements.
A+ !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 30
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 3 Nov 2011 - 15:21

Là, sur le coup j'ai pas de suggestion, il faudrait que je relise le texte.
Par contre, tu ne fais pas le choix de la facilité ! Ça va pas être évident, avec la direction que tu prends (etoffer les réflexions, surtout, ça fait partie des trucs casse gueule). Perso je trouve que cette nouvelle direction correspondrait plus à mes gouts, mais je suis pas sûr que ce soit une bonne idée, par rapport à la majorité des autres lecteurs.

Faire l'inverse aurait surement été plus simple : c'est à dire conserver la chute SF qui surprend, mais en ajoutant des éléments dans le corps du texte, des références, des choses qui l'amènent subtilement, pour qu'elle ne donne pas l'impression d'arriver de nulle part. Et donc, réduire au stricte nécessaire les réflexions, qui ne seraient pas le propos du texte.

Ce qui suit est évident, mais faire le choix d'une dimension plus profonde avec plus de "réflexions" c'est donner un côté plus exigeant au texte (et faut assurer sur la pensée !) et se tourner vers un public plus réduit (qui aime réfléchir, avec des perspectives un peu plus philosophiques et existentielles). Alors que faire le choix de la SF, c'est se tourner vers un public plus large (qui n'a pas forcément envie de se prendre la tête, qui veut se divertir). Inutile de rappeler que la réception de texte plus profonds est souvent décevante pour l'auteur.

En fait, il faut bien choisir qu'elle genre de nouvelle tu veux écrire. Le problème du texte, si je me souviens bien, c'est qu'il allait dans plusieurs directions à ce niveau là, je crois. Donc ta volonté de le reprendre pour corriger ce soucis est louable, et d'autant plus sur ces bases, en ce qui me concerne, mais ça risque d'être compliqué !

Cela dit, peut-être que tu comptes juste développer un peu les réflexion sans les faire complètement passer au premier plan ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Etranger à son monde   Jeu 3 Nov 2011 - 16:49

En fait je compte partir d'un mec moyen, avec sa vie pépère et sa petite famille, lui infliger un "électrochoc" (la blague de l'intro, qui me pose déjà de gros soucis) et suivre petit à petit sa prise de recul et de conscience, au fur et à mesure que les choses qu'il cherche à comprendre lui échappent.
Donc les réflexions resteront secondaires, mais j'aimerais qu'elles soient plus pertinentes.

La chute SF était quand même un peu amenée (par les rêves récurrents), mais apparemment trop subtilement Very Happy . Le vrai problème, comme toi et d'autres l'ont souligné, c'est qu'elle clôture le texte en changeant trop foncièrement le ton et le fond. Et c'est vrai qu'elle est passe partout cette chute, et en plus elle n'explique pas vraiment les choses. Bref, je vais rester dans le fantastique/surréalisme jusqu'au bout, en me servant effectivement de la trame pour aborder quelques questions existentielles.

Enfin voila, de grandes ambitions. Peu de temps. Et il faut que je conserve le bon mood pour avoir une chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etranger à son monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etranger à son monde
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Glyos, le monde intergalactique
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel
» Championnat du Monde de 2011 f3k

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: VOS NOUVELLES, ROMANS-
Sauter vers: