LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les seigneurs éternels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
théophil
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Les seigneurs éternels   Jeu 22 Déc 2011 - 9:40

Bonjour à tous,

Voici la première version d'une nouvelle que j'ai écrite il y a peu de temps.
Par certains traits elle peut s'apparenter à une sorte de légende.
Les thèmes principaux sont la décadence et la renaissance (un peu pompeux...).
J'ai essayé de les traiter sous une forme imagée, c'est à dire sans trop rentrer
dans des descriptions précises (que je n'aime pas trop par ailleurs).
Les premières personnes qui l'ont lu apprécient ce style imagée ou me le reproche...
Je vous laisses en juger.


Les seigneurs éternels

Et joyeuses fêtes bien sur santa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Jeu 29 Déc 2011 - 15:10

Faut avouer que la première page a la classe, dans l'image et le texte (même si c'est un peu emphatique, en effet).
J'essaierai de lire assez rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss witch
Sorcière cotorep à mi-temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1468
Age : 26
Date Naissance : 24 juillet 1991
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Jeu 29 Déc 2011 - 17:08

Effectivement, la première page est classe. Mais l'espèce de poème, c'est censé être des vers de 10 syllabes ou on s'en fiche? Parce que si on met de côté les e muets, ça peut faire 10, sauf le dernier vers qui fait 11 syllabes. Sinon je l'aime bien, ce quatrain. Je buggue un peu sur l'emploi du mot "séide", par contre. Je trouve qu'il fait tache.

Le texte est... lourd. Souvent je savais pas du tout de quoi tu parlais, ce que tu décrivais. Je commençais un paragraphe et puis au milieu, je me disais: "Zut, mais de quoi ça cause?" Alors on relit, puis c'est toujours aussi flou. Surtout au début, en fait. C'est dommage parce que, de ce que j'ai compris, ce que tu racontes est intéressant. Par la suite on suit un peu plus, mais ça passe pas comme une lettre à la poste, faut s'accrocher.

Tic d'écriture: pas mal de "loin de" + infinitif, de "(bien) plus que".
Orthographe: tu te mélanges les pinceaux avec le singulier et le pluriel. C'est assez gênant, ça nuit à la compréhension du texte. Des fois tu mets "ils" alors que tu parles du seigneur, d'autres fois tu mets "il" pour désigner les hommes...


P.S.: Héberge plutôt ton texte sur fichier-pdf.fr, parce que C-Joint ne garde ton texte qu'un temps limité.

EDIT: Ah au fait, j'ai trouvé bizarre que tu parles de notre monde (tu cites l'Islande à un moment) alors que ça paraît franchement fantasy, de prime abord.


Dernière édition par miss witch le Jeu 29 Déc 2011 - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naellemoon.canalblog.com
cyrolin
Vampire de campagne
Vampire de campagne
avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 35
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Jeu 29 Déc 2011 - 19:19

Un truc qu'il faut que je te reconnaisse, c'est que t'as des couilles au cul pour donner dans le genre épique. Tu as choisi une voie difficile et très casse gueule.
L'humoristique, c'est comme la guitare: ça peut être mauvais, moyen, bon, très bon ou tip top. L'épique par contre, c'est comme le violon: si c'est pas tip top, c'est mauvais. Là... c'est pas encore tip top, mais c'est carrément mieux que ton dernier texte. Oui, il y a encore trop d'emphase, surtout au début j'ai trouvé. Le poème, j'avoue qu'il m'a plutôt fait rire. Par contre, dès que tu commence à raconter la genèse de tes dragons, j'ai accroché sans trop de problèmes. Bon, il y a des fautes d'étourderie comme on en fait tous mais inutile de s'inquiéter, c'est bien de l'étourderie et pas une mauvaise maîtrise de l'orthographe ou de la langue.

Le mot "âme" revient extrêmement souvent aussi, ça donne une lourdeur. Il faudrait soit trouver des synonymes, soit en parler un peu moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
théophil
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Jeu 29 Déc 2011 - 20:25

Merci pour vos lectures.
Pour les fautes d'orthographe, c'est ma faute, j'ai posté trop vite....
Je reposterai le texte sans faute !
Effectivement, on m'avait déjà reproché le trop d'images qui alourdit considérablement
le texte et rend difficile la compréhension de l'ensemble.
Pareil pour les répétitions, bref, il y aurait moyen d'alléger le récit...

-->Miss witch, si je parle de l'Islande, des hommes, de la dernière grande catastrophe,
c'est pour annoncer la venue d'un nouveau monde (le notre) et la disparition de l'ancien
( celui des seigneurs).
Pour les connaisseurs - c'est un peu pareil dans Elric de Moorcock
--> Pour le quatrain, moi aussi je trouve ça un peu brutal voir amusant, dans le sens
ou l'on n'est pas forcément dans l'ambiance au départ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Ven 30 Déc 2011 - 9:41

Je n'ai pour l'instant regardé que la première page, vu la pub faite par les autres membres.
Effectivement elle en jette ! Elle met tellement l'eau à la bouche, que je suis surpris que ce ne soit pas un roman qui suive, mais juste une nouvelle...
Sinon, pour le poème, je te félicite d'avoir excavé des mots rares, mais je m'interroge sur le bon emploi de "nues" (qui est un synonyme de nuage, alors je ne comprends pas comment l'homme pourrait les semer), et aussi de la pertinence de "dispersent leurs vues" (je ne comprends pas le sens).
A+ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S/E
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Ven 30 Déc 2011 - 15:38

Bonjour,

N'étant pas un spécialiste es informatique, je poste de nouveau mon commentaire sur la nouvelle intitulée 'Les seigneurs éternels'; commentaire dont la première version est partie je ne sais où... Je disais dans cette note laissée après lecture les choses suivantes.
1°) J'ai beaucoup pensé à Quorum en lisant ta nouvelle, ce qui est plutôt un compliment, Moorcock n'est pas donné à tout le monde, ce qui m'amène aux autres points...
2°) on constate beaucoup trop de répétitions dans le corps du texte: le mot 'plaine' figure ainsi trois fois dès le premier paragraphe, le mot 'souci' dans le deuxième paragraphe, 'plaine' de nouveau est répété 4 fois dans le premier paragraphe de la deuxième page, de même que certains mots proches puisque de la même famille lexicale (destructrice et destruction dans le deuxième paragraphe de la deuxième page, bouillonnement et bouillonnant dans le premier paragraphe de la troisième page etc.). Et l'on pourrait continuer longtemps la liste de ces doublons qui alourdissent le style... Par ailleurs dans le paragraphe 2 de la première page, pourquoi parler d'un jeune observateur...? Et pourquoi pas seulement d'un observateur? En quoi le fait de savoir qu'il est jeune est-il d'un quelconque secours et/ou d'une quelconque utilité pour le récit? De la même manière pourquoi préciser que ce/ces observateur(s) se trouvent dans une crevasse ? Là encore, je ne suis pas sûr que l'indication nous soit précieuse
3°) Page 3, paragraphe 3: je ne suis pas spécialement fan de l'expression "massacrer sans discernement"... massacrer se suffit largement à lui-même, je trouve.
4°) Page 4, paragraphe 1: "Au fur et à mesure de leurs constructions, leurs esprits s'imprégnaient de [i]sa[/i] finalité et corrigea les erreurs commises". J'ai plusieurs problèmes avec cette phrase: d'une part je n'en comprends pas le sens. D'autre part, la syntaxe et la conjugaison me paraissent hésitantes. Pourquoi sa finalité si c'est à leurs esprits que tu te réfères ? Par ailleurs, si tel est le cas, si effectivement tu parles de leurs esprits, alors le verbe devrait être lui aussi au pluriel. Mais même avec ces corrections, la phrase reste d'une grande ambiguïté. Peut-être faudrait-il la retravailler.
5°) Page 4, deuxième paragraphe: "Dans la réalisation de leurs oeuvres, ils crurent toucher (infinitif et non participe passé) leurs rêves". "Loin de les (l'emploi du pluriel semble indiqué) avoir atteints (...)".
6°) Page 4, paragraphe 4 : il faut employer le participe passé du verbe "écouter" et non son infinitif. De plus, et sauf erreur, ce participe doit s'accorder en genre et en nombre...
Ce ne sont que des indications de correction. J'ai beau rôle de te dire tout cela moi qui suis nouveau et qui pour le moment prends bien soin de ne publier aucune de mes nouvelles sur le site... J'espère cette fois-ci ne pas me planter dans la manipulation et que ce message te parviendra bien... S/E...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wamkath
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Ven 30 Déc 2011 - 16:53

Viens faire un détour par les présentations, mystérieux correcteur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S/E
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Ven 30 Déc 2011 - 19:17

A Wamkath et à tous les autres !!!
Je vous présente tout d'abord mes plus plates excuses pour un comportement si cavalier !
Comme je l'ai dit, je ne suis pas spécialiste en informatique... J'ai essayé les présentations mais là encore, je me suis planté et du coup, pfffuiit, le truc s'est perdu dans l'une des pièces du Manoir. A ce rythme là, je ne suis pas prêt de poster quoi que ce soit !
J'ai choisi S/E comme pseudo... J'ignore pourquoi, c'est le premier truc qui m'est passé par la tête. Cela fait à peu près 1 an 1/2 que je m'essaie à l'écriture (nouvelles). C'est venu comme un cheveu sur la soupe, un beau matin, je me suis levé et, hop, je me suis dit, je vais tenter d'écrire... Et depuis j'ai du mal à m'en passer (en fait je crois que je ne peux pas!). Quant aux nouvelles fantastiques ou d'horreur, c'est encore plus récent. Habituellement je suis plutôt du genre polar, ce qui ne veut pas dire que ce soit là mon genre préféré (mais bon j'adore!).
Voilà pour ce qui est du si "mystérieux correcteur"... A très bientôt j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Ven 30 Déc 2011 - 19:32

Mae va surement déplacer ça dans la section adaptée.
Bienvenue, en tous cas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S/E
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Sam 31 Déc 2011 - 10:46

Merci Max...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
théophil
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Sam 31 Déc 2011 - 11:38

Bonjour S/E,

Pour les répétitions, elles st souvent volontaires. Elles ne me gênaient pas à la lecture, mais il est vrai qu'elles alourdissent considérablement.
Pour l'observateur, il est important qu'il soit jeune pour justifier son point de vue naïf.
Dans une crevasse, parce qu'ils ont intérêt à se planquer !!
"massacrer sans discernement" --< effectivement, un peu lourd
"Au fur et à mesure de leurs constructions, leurs esprits s'imprégnaient de sa finalité et corrigea les erreurs commises". --> la conjugaison me parait juste, celà veut simplement dire que l'on prend conscience du but d'une œuvre en la réalisant, que l'acte révèle bien des choses. Un peu alambiqué !
(imprégner dans la durée donc imparfait, corriger à la fin donc passé simple)
Après pour les fautes d'orthographes, j'ai posté trop vite... Il faudrait que je reposte avec
les corrections !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss witch
Sorcière cotorep à mi-temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1468
Age : 26
Date Naissance : 24 juillet 1991
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Sam 31 Déc 2011 - 18:22

theophil a écrit:
"Au fur et à mesure de leurs constructions, leurs esprits s'imprégnaient de sa finalité et corrigea les erreurs commises". --> la conjugaison me parait juste, celà veut simplement dire que l'on prend conscience du but d'une œuvre en la réalisant, que l'acte révèle bien des choses. Un peu alambiqué !
Ah si si, y a un problème. Bon, les temps, ok. Mais qu'est-ce qui corrigea les erreurs commises? leurs esprits, donc CORRIGÈRENT. Et sinon, leurs esprits s'imprégnaient de la finalité de quoi? de leurs constructions, donc LEUR finalité.
C'est ce que S/E voulait dire, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naellemoon.canalblog.com
S/E
Sangsue mort-vivante
Sangsue mort-vivante


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Date d'inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Dim 1 Jan 2012 - 12:01

Oui, c'est exactement ce que je voulais dire !
Merci Miss Witch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   Mar 24 Jan 2012 - 17:48

Salut Théophil. Voilà donc le commentaire, désolé du retard.

J'avais commencé, puis j'ai abandonné, puis je m'y suis remis jusqu'au bout (mais en me forçant, je dois bien l'avouer). C'est effectivement très lourd, dans le fond et la forme. Dans le fond, c'est pas forcément un problème, c'est le côté "légende", l'espèce de genre emphatique, grandiose et presque poétique (poésie en prose épique, un peu) qui veut ça. Mais c'est au niveau de la forme que ça ne devrait pas être aussi lourd et laborieux (à tel point que ça en gêne la compréhension). Je salue franchement ton ambition, parce que c'est très difficile, en effet, mais l'écriture n'est pas au niveau de cette ambition, c'est dommage.

Dès le premier paragraphe on le sent, par exemple :

Une ombre large et étendue traversa la plaine. Elle était animée par les rayons du soleil dont la ronde débutait. Un claquement grave et ample la suivait. Il se perdait en écho contre les parois des montagnes qui ceignaient la plaine. Les animaux qui vivaient là s’y étaient adaptés. Ils se cachaient avant son apparition et n’oubliaient jamais d’admirer le seigneur des lieux. Tous les matins, le cérémonial reprenait : il descendait des nues, survolait la plaine, inspectait avec autorité ses environs et rentrait à demeure. Les animaux se cachaient pour éviter ses accès de fureur. Ils se traduisaient systématiquement par l’embrasement d’une partie de la plaine lorsque la chasse au large avait été insatisfaisante.
=> le mot "étendue" contient déjà l'idée de "large" (que tu répètes sans arrêt).
=> des animaux qui "admirent" ?
=> mot "cérémonial" adapté ?
=> et puis surtout, regarde bien, tu reprends plusieurs fois le même schéma "phrase, point, reprise pronominale" (une ombre... Elle... + un claquement... Il... + les animaux... Ils... + les accès de fureurs... Ils...). C'est maladroit. D'autant que deux des reprises pronominales ne sont pas très claires : "il descendait des nues" peut renvoyer au cérémonial, et "ils" aux animaux.

Ensuite, un coup le seigneur a des mouvements harmonieux, et un coup ils sont saccadés, c'est un peu contradictoire.

Pour le reste, pas mal de choses m'ont gênées à la lecture. Entre autres :
- On se demande si certains mots sont bien employés : port, placide, prendre (son esprit), honnis, massacrés, ceignait, tendances...
- Beaucoup de répétitions : les "large" au début, les deux "peut-être" bizarres à la suite, les 3 "dans" sur la même ligne, les "esprit" partout, "question", destructrice/destruction, mesure, bouillonnant, nécessité, porter (sous toutes ses formes), ceindre, enserrer, l'expression "loin de", "monde placide", la formule "sous la force/le poids..."...
- Beaucoup de phrases que l'on doit relire pour les comprendre (et encore, pas toujours). Parfois c'est trop ampoulé, pour pas grand chose.
- Des détails qui manquent (impossible de visualiser le seigneur), d'autres qui sont en trop : par ex "Il se retourna, s’abaissa et s’allongea."
- Un manque de simplicité : par ex "Toujours la même question venait prendre son esprit et le tourmenter." => formule peu heureuse au début, et il suffirait de dire qu'il est tourmenté...
- Des expressions pas très jolies ou étranges : "montagnes se terminant à la mer", "comme par orgueil", "on sait seulement", "imaginaire désiré", "des sommets s'élevaient dans la rencontre de la matière", "la vie se construisait", "qui sont souvent des alertes à nos attitudes", "amplifié sous les échos"...
- Pas mal de coquilles diverses également (tu les trouveras en relisant).
- Quelques pronoms mal reliés à ce qu'ils remplacent (c'est pas toujours clair, confusion).
- Des phrases qu'on hésite à qualifier (belles ou foireuses ?) : "L’imagination est maitresse des certitudes et seuls les actes révèlent ses préjugés".
- Des passages tellement peu clairs que j'avais du mal à comprendre le propos. Je suis rarement parvenu à entrer dans le texte.

Il y a tout de même de beaux passages, de belles images et de belles phrases, presque poétiques : "Personne ne sait si le hasard les porta ou si Pan, caché sous le voile des apparences, leur tendit la main." Un style profond aux accents héroïco-épique plaisant à lire, aux endroits où l'écriture est bonne et accessible.

Mais je suis désolé, l'écriture n'est pas assez maîtrisée pour ce registre exigeant ; on sent qu'elle est "forcée". Et s'il y a pompe, cela vient de l'écriture et non pas du sujet. Il faudrait rendre le tout plus clair et fluide, en réduisant notamment un certain nombre de redondances (du moins c'est l'impression que ça donne - tous les passages sur l'imagination, l'esprit, l'âme, la mesure du seigneur, ses pensées dans son rapport au monde, son regard...). C'est dommage, parce que l'ambition est très louable, le rendu intéressant, et le thème plutôt classe.
Bien sur, ce n'est que mon avis Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les seigneurs éternels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les seigneurs éternels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 7 - Les diamants sont éternels - 1971
» [Galouye, Daniel F] Les seigneurs des sphères
» Question sur les seigneurs et heros exaltés
» [OStrat] seigneurs vampires
» les seigneurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: VOS NOUVELLES, ROMANS-
Sauter vers: