LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Novella] Des rêves à ne pas faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Sam 25 Fév 2012 - 13:02

TiCi a écrit:
A ton avis, que faut-il faire pour améliorer ces points ?

Je veux pas répondre à la place de la miss, mais peut-être une piste pour améliorer les choses :
- faire en sorte qu'on comprenne plus vite qu'il y a une dimension "décalé" dans l'ensemble de la novella, un ton qui se veut drôle.

Ce qui m'a gêné le plus au début, pour rentrer dans le texte, c'est la difficulté à bien saisir le positionnement du texte (pb de lisibilité). Je pense que tu as du t'en rendre compte dans mes remarques sur le fichier word. Avec le recul, je pense pouvoir exprimer plus clairement ce qui m'a gêné, concrètement : on est confronté à un texte qui présente tous les caractères du "sérieux" (narration au cordeau, soutenue, posée ; dialogues soutenus également, littéraire ; personnage principal calme, sérieux, posé, monotone ; cadre global convenu, assez "plat" ; déroulement qui semble linéaire, logique) et puis là dedans arrivent de temps en temps, petit à petit et de plus en plus, des éléments décalés, plus second degré. Au début ça choque un peu, ça perturbe, on se demande si c'est voulu, si c'est une maladresse, etc.
Et puis au bout d'un moment on comprend, le positionnement devient clair et ça va mieux.

C'est ce que je disais là :

"Un ton général (dialogues, réactions, enchainement des évènements...) qui sonne faux pendant toute une partie du roman (le début et un peu après) et qui met le lecteur mal à l'aise (dans le sens où il a l'impression que l'auteur se plante, commet des maladresses) avant de comprendre que le côté décalé et (un peu) barré est bel est bien voulu. Avant que ce second degré devienne "évident", on peste."

Miss witch semble rejoindre ce sentiment quand elle dit :

"Ressenti pendant la lecture : je me suis poussée un peu pour les deux premiers chapitres, je trouvais ça bof bof, je voyais pas l’intérêt (et les dialogues sont à revoir pour le chapitre 1), mais à partir du chapitre 3 ça va beaucoup mieux parce que j’ai compris – à certaines situations, certaines remarques – que ça devait être drôle."

Peut-être une piste à creuser, donc ! Wink Toujours dans l'optique que ce soit le plus clair possible pour le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Sam 25 Fév 2012 - 22:48

miss witch a écrit:

Je vais relire pour tout bien cerner et relever les fautes (je l'ai pas fait parce que je pensais que ça gonflait les gens de tout relever...). Je pourrai mieux te dire ce que tu pourrais faire pour améliorer certains trucs.
Sympa ! Attends que je t'envoie une version corrigée des (nombreuses Confused ) coquilles que m'ont signalées les lecteurs jusqu'ici et qui avaient échappé à nos relectures pourtant nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Sam 25 Fév 2012 - 23:02

@Max
Petite réponse rapide (il est tard).
La progression dans le décalé est volontaire, donc je souhaite la conserver.
Le premier chapitre est "sérieux", dans la mesure où ce genre de petites histoires d'épouvante ne l'est jamais vraiment (grand guignol, quoi). Le deuxième chapitre est déjà décalé dans l'interview radio. Pour moi elle était parodique de façon évidente ( radio NRV... ), maintenant ça fait longtemps que je l'écoute plus, la radio, c'est peut-être vraiment comme ça !
Bref voilà pour mon positionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 39
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mar 13 Mar 2012 - 17:44

Hop !
Du nouveau ? Corrections faites ? Un éditeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mer 14 Mar 2012 - 8:05

Pour l'instant j'ai juste corrigé les coquilles signalées (le truc qui ne nécessite pas de réfléchir).
Le reste, je compte m'y atteler à mes prochains congés, d'ici 1 mois environ, parce qu'il faut prendre le temps et qu'il faut avoir la tête à ça.
Voilà 10 jours que des soucis familiaux me cassent toute motivation, et que je n'ai touché à rien de rien. Dans ces conditions je ne force pas, j'attends que ça revienne en force.
Le projet de fantasy que j'ai débuté prend de plus en plus d'ampleur, non pas dans l'histoire elle-même, mais dans les recherches qu'il implique pour construire mon monde. J'ai un fil sur cocyclics si ça t'interesse (ici). Et toi Didier, c'est quoi ta nouvelle de fantasy ? Et ton manuscrit de 500 pages ? Mais dis-moi, où trouves-tu le temps de faire tout ça ? Tu ne dors pas ? (comme le laissent entendre les heures des certains de tes posts...)


Dernière édition par TiCi le Mer 14 Mar 2012 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 39
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mer 14 Mar 2012 - 13:36

Et bé, espérons que ça passera.
Je me suis inscrit sur cocy hier, mais je n'y participerai pas, pas le temps, mais j'irais voir ton projet.
Pour les miens, tu verras bien, hé hé hé...
Dormir ? Pas le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mer 14 Mar 2012 - 18:01

Bon courage TiCi thumright

Au fait, pourquoi tout le monde veut faire de la fantasy ? Y'en a des montagnes et on est pas loin de l'overdose Sad


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss witch
Sorcière cotorep à mi-temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1468
Age : 26
Date Naissance : 24 juillet 1991
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mer 14 Mar 2012 - 20:59

On peut pas voir ton fil si on n'est pas inscrit, c'est nul.

Max: Elle est bizarre ta question. Si t'as commencé une trilogie de fantasy, c'est parce que le genre a du succès et que t'as plus de chances d'être publié et de devenir connu du grand public en faisant ça plutôt qu'un truc philosophique, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naellemoon.canalblog.com
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Mer 14 Mar 2012 - 21:34

Ouais, c'est parce que je veux dire plein de trucs en même temps, mais j'ai la flemme, je fais synthétique et c'est pas clair au final. Donc faut développer. Je me fais une réflexion quand je vois que TiCi et Didier se mettent à faire de la Fantasy (même si pour Didier c'était en chantier/déjà commencé depuis longtemps je crois ?). C'est assez éloigné de tes gouts la fantasy, TiCi, non ? Pourquoi vous choisissez d'en écrire ? Vous voulez toucher à tous les genres, essayer un peu tout ? Vous suivez une mode ? Pensez-vous apporter quelque chose au genre ? Pouvoir faire quelque chose de bien ? Qui ne sera pas du déjà vu, etc. Des interrogations sans arrières pensées ; de la curiosité.

Ces questions se posent aussi pour moi évidemment. En ce qui me concerne j'ai essayé de me donner les moyens de faire un bon truc, avec beaucoup de boulot à plusieurs niveaux (un boulot que l'on voit encore assez peu) - après je dis pas que j'ai réussi, mais j'ai essayé. Quand je lis le fil de TiCi (le tout me semble assez classique - même s'il ne s'agit que d'un aperçu), et quand je repense à ce dont Didier m'avait parlé (s'il s'agit bien de cette fantasy ultra classique/clichée dont on parlait en MP l'autre jour ?) je m'interroge pour vous (c'est pas de reproches, hein, juste des questionnements Wink). La fantasy n'est pas un passage obligé. Enfin, pour être franc, j'ai aussi cette pensée égoïste en me disant que mon machin devra se frayer un chemin dans toute cette masse, et ça me fait chier (c'est con, je sais).

Généralisons encore. Pourquoi un tel engouement pour ce genre ? Avant c'était plutôt la SF, maintenant c'est la fantasy et la SF est en grosse perte de vitesse. La production de fantasy est monstrueuse (surtout l'heroic fantasy - influence des jeux video...). Le genre a encore du succès, si l'on veut (je pense qu'on est en train d'atteindre ses limites, si ce n'est déjà fait), mais beaucoup moins en terme de visibilité, de tirages et de rentabilité que le polar ou la littérature qui se vend (j'entends par là les romans qui sont dans les top10 des ventes de la Fnac, les prix littéraires, les saloperies polémiques, d'actualité, les bio des blaireaux connus, ce genre de trucs). Y'a plus de chance d'être connu avec la fantasy que la philosophie, oui, mais c'est vraiment pas gagné vu comment le genre est bouché et oublié des médias de masse. Si on veut être connu et gagner des tunes faut vraiment écrire autre chose, des trucs pour passer à la TV, etc. Alors pourquoi j'ai choisi la fantasy par exemple ? Parce que je me sens pas capable et assez bon pour écrire autre chose. C'est un peu le genre "facile" la fantasy, quoi qu'on en dise ; c'est un genre peu estimé, en partie avec raison (à cause des tonnes de trucs stéréotypés et mauvais) ; c'est pas pour rien que les auteurs pas très doués se lancent dans ce genre. Cela dit, il y a de la très bonne fantasy, bien sûr.

Bref, petit pavé du soir, bonsoir. C'est juste ce qui me passe par la tête sur le moment, rien de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 39
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 3:56

En ce qui me concerne, je fais pas de la fantasy. J'écris un roman qui est de la fantasy, nuance. Parce que je voulais raconter mon histoire qui me prenait au coeur et aux tripes. Rien à foutre de suivre la mode, ou pour coller au genre parce que ça se vend. Et effectivement, j'ai commencé à bosser dessus que le seigneur des anneaux n'était même pas annoncé au cinéma.

Vous voulez toucher à tous les genres, essayer un peu tout ? Vous suivez une mode ? Pensez-vous apporter quelque chose au genre ? Pouvoir faire quelque chose de bien ?

Dans l'ordre :
- Non. Je crois que Tici te répondra pareil. On essaye pas les genres. On a des histoires à raconter, le genre se décide de lui même.
- Perso, les modes... tu verrais comment je suis habillé, tu comprendrais, lol.
- Je ne me ferais pas l'apotre de la fantasy. J'essaie d'apporter une bonne histoire aux gens, ça suffit.
- Quand je vois certains extraits qui trainent un peu partout, je me dis que oui, je vais faire quelque chose de bien. En toute modestie, je pense que je vais tout déchirer.

Si on veut être connu et gagner des tunes faut vraiment écrire autre chose

Pour ça, il vaut mieux aller étaler son inculture dans un show de téléréalité, au hasard... les chtis font du ski, tiens...

Parce que je me sens pas capable et assez bon pour écrire autre chose

Tu as totalement tort. Tu dis plus loin que la fantasy est le genre facile, et c'est bien ça le problême. La fantasy (la bonne) est tout sauf facile. John Tolkien et d'autres ont sacrément défriché le terrain, et tout le monde a suivi avec ses merdes. C'est comme Christophe Colomb quid écouvre l'Amérique, un vrai mec, un explorateur, un gars qui avance, suivi par le gros patapouf avec ses chips et son coca qui marche dans ses traces pour aller poser son cul.
Les auteurs pas doués qui se lancent là-dedans parce que c'est "facile" devraient être pendus par les couilles. Toute la production fantasy qui sort, c'est à 80% de la merde, les éditeurs profitant des effets conjugués seigneur des anneaux/harry potter. La bonne fantasy est rare. Mais le public est conditionné.
Une fois, un pote roliste avec lequel je discutais de mon roman m'affirmait qu'un dragon ROUGE était forcément mauvais. (Ah bon ? Et pourquoi ? Mais enfin ! T'as déja vu un dragon rouge gentil ? C'est portnawak !) Et que les sorciers ou les magiciens ne pouvaient pas utiliser d'épées (Hein ? Pourquoi ? Ils ont pas de bras ? Mais enfin ! Ils ont pas assez de points de force ! Et Gandalf alors ? Ta gueule, file-moi une autre bière !)
Je te sens tout à fait capable de faire de la bonne fantasy, du bon fantastique, du bon polar, du bon tout ce que tu veux. Mais je ne crois pas que ce soit à l'auteur de décider quel genre il va écrire. Quand on commence à forcer pour faire une histoire, ça pue. Une histoire doit couler hors des tripes d'elle-même, et c'est elle toute seule qui va décider dans quel genre on pourra la cataloguer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 9:46

Salut Max,

J’ai aussi ce préjugé que la fantasy est facile, voire inutile. Si je me lâchais, je serais même tenté de dire que tous ces auteurs si fiers de « construire des univers » ont surtout un beau complexe de mégalomanie, façon Docteur Frankenstein. Bon, ça c’est pour le mauvais côté de la fantasy. Mais selon la façon dont c’est exploité, ça peut donner des trucs pas si mal, dépaysant, qui font rêver, philosopher etc.

> Pourquoi vous choisissez d'en écrire ?
Comme le dit élégamment Didier, c’est l’histoire qui a choisi. Après, avec tous ce que j’attends d’écrire, j’aurais pu la mettre de côté. Mais j’y ai vu l’occasion de faire un truc plus « vendable » (pas dans le sens où j’écrirai pour être vendu, mais plutôt pour me donner plus de chance d’être lu), et de me faire la main sur une structure plus développée que mes nouvelles habituelles, avec différents personnages, différents décors, des descriptions etc.

> Vous voulez toucher à tous les genres, essayer un peu tout ?
Pourquoi pas, mais ce n’est pas l’objectif.

> Vous suivez une mode ?
Non, j’aime pas les modes, c’est une illusion. Mais je m’habille correctement moi par contre. Laughing

> Pensez-vous apporter quelque chose au genre ?
Là c’est facile de m’attaquer sur ça. Autant je touche ma bille en fantastique pour avoir avalé des Twilight Zone et quelques anthologies, autant pour la fantasy, passé le Seigneur des anneaux et Harry Potter, je sèche… Donc la réponse est : certainement pas. Mais en même temps, mon objectif est plus modeste : faire passer du bon temps, surprendre, ce genre de choses.

> Pouvoir faire quelque chose de bien ?
Je l’espère. Je le retravaillerai jusqu’à ce qu’il le soit, ou je l’abandonnerai.

>Qui ne sera pas du déjà vu, etc.
Comme garantie de ne pas refaire quelque chose déjà fait, tout ce que j’ai c’est de savoir que l’histoire vient de moi, avec ma personnalité, ma compilation de petites idées.

> Quand je lis le fil de TiCi (le tout me semble assez classique - même s'il ne s'agit que d'un aperçu)
Bon, je ne sais pas quelle idée tu te fais de mon projet, et tu as peut-être raison (cf ci-dessus). Néanmoins tu me connais, tu sais que j’aime surfer sur les choses attendues pour surprendre d’autant plus. Mais bon, de toute façon, je sais déjà que mon histoire « ne déchirera pas ». Mon objectif est plus modeste, once again. A mes yeux, il n’y a aucun mal à ça. L’originalité, c’est bien (parfois), mais y’a pas que ça dans la vie.

Pour l’histoire de la concurrence, oui, moi aussi je flippe dès que je vois qu’un truc sort qui parle de miroir. Et pourtant ce n’est qu’un prétexte dans mon histoire ! La « vraie » fantasy fera des aller/retours entre les mondes, à la « fringe », marrant mais bien trop incohérent pour mon esprit cartésien. La mienne, ben ce sera la mienne. Donc quasi aucun risque de marcher sur mes plates-bandes. Mais j’ai peur d’être occulté quand même, donc je comprends ton sentiment.
Et pour finir, vu ma vitesse et l’ampleur de la tâche (je dois calculer comment on peut vivre en s’interdisant tout usage de métal et d’électricité, mais dans une société qui soit tout de même suffisamment évoluée pour être intéressante), je pense que tu auras le temps de publier au moins ton premier tome de la Tour, avant que je n’aie mis le point final. Donc pas de souci !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 15:01

Intéressant ce que vous dites ; en plus on est d'accord. Je vois rien à ajouter pour rebondir sur vos propos, sur le coup.

Je pense qu'on est attiré par la fantasy - comme par les autres genres de l'imaginaire, mais peut-être par celui-là plus que les autres - parce qu'il fait appel à notre part enfantine. Cette part que les amoureux des livres (auteurs et lecteurs) chérissent particulièrement. Et aussi parce qu'on a une vision plus légère de ce genre, dans lequel le maître mot est avant tout le divertissement au sens noble du terme, et que l'on éprouve une sorte de plaisir "simple" et récréatif en le lisant ou l'écrivant (contrairement à d'autres types d'écrits qui sont peut-être plus exigeants, qui demandent plus de prise de tête, etc.). Une évasion. En ce qui me concerne, je me prend la tête pour cette trilogie comme pour le reste - mais il reste que c'est une prise de tête différente, plus gratifiante et plaisante car liée à l'imaginaire pur, pour la création de l'histoire (et non pas des considérations littéraires). Quel pied quand on trouve une bonne idée, image, scène, qui s'emboite bien et tout !

Et on partage le constat de la mésestimation (je suis un peu skizo malgré moi, à cause de ma formation littéraire qui me montre constamment à quel point la fantasy c'est naze par rapport à la vraie littérature, quand mes gouts personnels me poussent au contraire à défendre le genre, par le biais de ses meilleurs représentants - je me réconcilie moi-même en me disant tout simplement que c'est pas la même chose, que les intentions et buts sont différents...) et des préjugés. Ça me fait penser aux mêmes préjugés que se tape le genre "métal" dans la musique, par exemple. Les intellectuels et les littéraires ont souvent beaucoup de mépris pour la fantasy. C'est pourtant un genre extrêmement varié, comme le métal, et derrière la masse des bouses y'a des chef d’œuvres d'imaginaire. Pas forcément des chef d’œuvres littéraires, mais des des chef d’œuvres d'imaginaire (l'imagination étant l'un des 2 piliers principaux de l'écrivain - pour ça que je parlais de l'imagination l'autre jour, en disant que notre boulot c'est de produire de la bonne imagination, et que notre outil de travail c'est cette même imagination). Considérer les choses selon ces 2 valeurs "imaginaire" et "littéraire" permet d'ailleurs de se représenter les 2 catégories de littératures. En gros Bragelonne d'un côté, Gallimard de l'autre. 2 valeurs qui ne sont pas incompatibles, évidemment.

P.S : désolé TiCi, t'as peut-être pas envie que ton topic vire en discussion sur la fantasy ? Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier Fédou
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode
avatar

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 39
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 15:19

C'est tout à fait exactement ça ! Max uh akbar !

De plus, il faudrait rappeller aux "intellectuels" coincés du bulbe que la fantasy descend en droite ligne de la "vraie" littérature, tout comme le métal découle de la musique classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellyanntest.over-blog.com
Max
Perruche mort-vivante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1585
Age : 29
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 16:11

Didier Fédou a écrit:
la fantasy descend en droite ligne de la "vraie" littérature, tout comme le métal découle de la musique classique...

Qu'est-ce que tu veux dire par là ? Je vois pas trop. Le métal découle de la musique classique ?!

On l'a déjà écrit je sais plus où, je crois, mais on peut aussi dire que la Fantasy - notamment dans son sous-genre de l'heroic fantasy où c'est le plus flagrant - représente l'héritage moderne de la forme épique, de l'epos, de l'épopée, qui est l'une des formes les plus nobles/élevées depuis l'antiquité. Bon, force est de constater qu'elle s'est pas mal dégradée, mais quand même Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiCi
Démon aztèque à la mode
Démon aztèque à la mode


Masculin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   Jeu 15 Mar 2012 - 17:17

Max a écrit:
P.S : désolé TiCi, t'as peut-être pas envie que ton topic vire en discussion sur la fantasy ? Mr. Green
No problemo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Novella] Des rêves à ne pas faire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Novella] Des rêves à ne pas faire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» comment faire du glacage avec du sirop
» Faire du vintage avec Photoshop
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [TUTO] Faire un cadre dégradé avec Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: VOS NOUVELLES, ROMANS-
Sauter vers: