LE MANOIR DU FANTASTIQUE

Inscrivez-vous, présentez-vous, Firmin prépare votre suite...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Décombres.

Aller en bas 
AuteurMessage
Misquamacus
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Misquamacus

Nombre de messages : 175
Date Naissance : 18/05/68
Date d'inscription : 22/10/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Décombres.   Décombres. EmptySam 25 Juin 2005 - 14:43

Une nouvelle "nouvelle"... Je crois que je vais devoir poster en 2 fois... On va voir.

Au début, elle a pensé à un train. Ils étaient tous les deux dans la cuisine, lorsqu’un grondement sourd a commencé très progressivement, allant en s’amplifiant. Elle a pensé « dès fois, quand le vent tourne dans le bon sens, on entend très bien les trains ». Mais le bruit a continué à enfler, et elle a pensé à un orage. Le ciel était clair, pourtant. Il avait bien plu le matin, mais maintenant il faisait beau et les oiseux chantaient dans le jardin. Elle a pensé « dès fois, maman dit qu’il y a des orages de chaleur ». Mais il ne faisait plus très chaud à cette heure-ci, et maman n’était pas là.
Chris la dévisageait depuis la table de la cuisine, son petit visage dépassant à peine au-dessus de son bol de céréales au cacao. Elle eu juste le temps de se dire qu’il faudrait bien lui essuyer ses petites mains maculées de chocolat avec une lingette pour pas qu’il « en foute partout » comme disait papa et la maison s’est effondrée. Et papa n’était pas là.
La maison s’est effondrée. Comme ça. Comme dans l’histoire des trois petits cochons. Comme si elle avait été en paille. Il y a eu un grand bruit après le grondement et puis plus rien. Le noir. Le silence. Ils étaient dans la cuisine. C’est le premier étage qui leur est tombé sur la tête. Elle a pensé que c’était peut être la fin du monde. Que c’était ça ce grondement. Elle n’avait presque rien, ça c’était sûr ! Au moment où elle a voulu bouger, elle s’est quand même rendu compte que son mollet était douloureux. Elle a porté ses doigts à sa jambe et elle a eu très peur lorsqu’elle a senti un liquide poisseux lui couler sur la main. Elle a pensé : « du sang ! je saigne ! je me rappelle même pas quesqu’y m’est tombé dessus, où si même quelque chose m’est tombé dessus ! A part la maison, bien sûr… » Oh oui, elle a eu très peur ! En plus, ça faisait drôlement mal, finalement. Le pire, c’est qu’on y voyait rien du tout. Bon, ne panique pas comme disais maman. Si tu te perds, tu dis ton nom et ton adresse. Si on te propose un bonbon, tu refuses, etc, etc… La fameuse litanie des mamans. Mais maman n’était pas là.
Donc, il fallait se débrouiller toute seul. Ça, c’était plutôt le discours de papa. Je suis dans la cuisine, enfin, anciennement la cuisine. Et dans le tiroir du placard, il y a des allumettes et une lampe de poche. Si y'a encore un placard… Elle se mets à ramper dans la direction qu’elle espère être la bonne et fini, dans le noir, par atteindre un meuble, en l’occurrence le frigo. Au moins, je vais pas mourir de faim. Ok, le frigo était toujours là, alors normalement le placard devais être à côté. Sauf qu’en tâtonnant, elle se rend compte que le fameux placard en pin des landes cher à papa qu’y c’était em…bêté pour le construire, n’est plus qu’un petit tas de pin des landes vu qu’un morceau du plafond lui était apparemment tombé dessus… Zut ! Et puis coup de chance… elle touche par hasard un truc sur le sol à proximité et c’était le tirroir ! qu’elle chance les amis ! Le plafond en tombant avait fait craché son tirroir au pauvre placard. Quelle chance ! Et bin voilà, elle s’était débrouillée… Papa aurait été content. Mais papa n’était pas là.
Maman et papa était au boulot. Ils ne rentraient qu’à dix-huit heures. Pendant ce temps, elle ramenait Chris de l’école, elle lui donnait son goûté, et elle devais…
CHRIS !
Elle avait oublié Chris ! Elle était responsable de lui et c’était important disait maman. Elle était l’aîné, qu’elle le veuille ou non, et elle devait être responsable. Elle avait oublié Chris ! Maman ne lui pardonnerait jamais. Ni papa. Mais ils étaient même pas là, eux ! Même PAS LA ! C’est moi qui doit tout faire ! Je suis toute petite même si je dis que je suis une grande ! Ils sont pas là, je suis seule, la maison est tombé et j’ai peur !
Tout en pleurant elle cherche dans le tiroir et sa petite main se referme sur la lampe. Elle l’allume et cesse de pleurer. Elle pense que la chance est avec elle. Le faisceau de la lampe balaye la cuisine, enfin, cuisine avant que la maison tombe, et s’arrete sur le corps de Chris.
Et voilà. Il bouge plus. Il est mort. Par ta faute. Tu l’as pas surveillé. T’as pensé qu’a ton sale mollet. Et Chris, avec son visage barbouillé de cacao est mort. Plus besoin de lingettes pour essuyer ses petites mains. Plus la peine. Mais si, car Chris se met à bouger en gémissant faiblement. Elle se rue sur lui en pensant « merci mon Dieu, merci mon Dieu, merci, merci merci. » La lumière de la lampe braqué sur son visage maculé de marron, Chris cligne des yeux en grimaçant puis lui lançe un regard interrogateur : « Il fait déjà nuit ? Quesque je fais sur le par terre ? » Il a le côté de la tête tout bleuie et du sang lui sort par la narine droite. Elle pense que le docteur Green dans « Urgence » saurait soigner ce p’tit gars très efficacement. Il lui ferais du physio, de l’adré et plein d’autres trucs supers compliqués mais vachement efficace. Elle aimait bien le docteur Green. Enfin, avant son opération de la tête. Parsqu’après il était plus gentil… Et Chris aussi avait eu un accident sur la tête. Il fallait l’aider. Vite.
« Maman elle est là ? » demande la petite voix, la tirant de ses pensés. Non, maman elle est pas là. Mais elle va pas tarder… Elle avait enlevé sa montre pour se laver les mains avant de goûter et elle l’avait laissé sur le lavabo. Et maintenant, sur le lavabo, il y avait le meuble du dessur du lavabo, complètement disloqué. Et dessous, il y avait sa montre. Sur le mur d’en face, il y avait une horloge. Mais il n’y avait plus de mur. Juste des gravats avec du gros carton qui dépassait. Elle ne savait même pas que les murs pouvait être en carton… Pas étonnant que les maisons s’écroule… Il y avait l’heure sur le micro-ondes aussi. En affichage digitale comme disais papa. Mais le problème, c’est que le côté de la cuisine où se trouvait normalement le micro-ondes, et bien ce côté là n’était plus là, qu’est que vous dites de ça, mesdames, messieurs ! Un vrai tour de magie. En gros, il restait la table, le lavabo avec le meuble du dessur du lavabo vraiment dessus le lavabo (et sa montre dessous), le frigo, le placard tout cassé, et tout autour, côté fenêtre, côté porte du salon, tout s’était effondré. Incroyable. Une maison toute neuve, en plus ! Elle se tourna pour expliquer tout cela à Chris, pour lui dire que tout allez bien se terminer, lorsqu’elle perçu simultanément ; primo l’odeur du gaz, deusio, le bruit qui venait d’en bas.
Le gaz, ça c’était dangereux. Une étincelle et boum. Il fallait toujours penser à fermer le gaz. Et puis d’abord, elle n’avait pas le droit de se servir du gaz. Elle n’avait que neuf ans. « ça sent bizarre » dit Chris. Avant d’ajouter « j’ai mal à la tête » Ok p’tit frère. Les choses les unes après les autres. Bon. Le gaz… Peut-être qu’il en faut beaucoup pour que ça fasse boum… Peut être que maman et Papa seront rentrés d’ici là… J’ai pas l’heure mais… Elle pensa que quand ils partaient en vacances en été, papa coupait le gaz « au général » comme il disait. C’est à dire sous le lavabo, avec une petite manette. Le problème, c’est que le meuble de dessur le lavabo, en tombant, avait coincé le meuble de dessous le lavabo (et sa montre Pokemon, offerte par mamie !) et qu’on pouvait plus ouvrir la porte. Elle eu beau tirer, rien à faire… Et ça puait de plus en plus le gaz. Alors qu’elle s’escrimait en ahanant sur la porte, le bruit d’en bas recommença. Elle l’avait oublié celui là. Un choc sourd, suivit d’un raclement. En bas, il y avait la cave. Elle avait pas le droit d’y aller. Et de toute façon, elle n’y aurait pas été. Elle avait peur de la cave. Trop bas, trop noir. Un sale endroit. Et il y avait un bruit dans la cave. Alors qu’elle continue à tirer sur la poignée, sans conviction, en pensant au bruit, elle sent les petites mains de Chris se poser sur les siennes pour l’aider. Comme c’est mignon, ce p’tit bonhomme de quatre ans à peine (jeudi dernier, il y a une éternité) qui essaie de m’aid… La porte céda. Ça alors ! incroyable ! Maman avait bien raison. L’union fait la force. Et hop ! une manette coupée, une. Elle pense j’espère que c’est la bonne, j’espère que ça a coupé le gaz… De toute façon, pas moyen de faire autre chose pour l’instant. Le bruit en bas la fait sursauter… On dirait qu’il est plus près cette fois. Pas de doute, il y avait quelque chose dans la cave. Mais quoi ? Rufus ? leur chien ? Non, il ne va jamais dans la cave. Un chat errant ? Une souris ? Un rat ? Beurk… un rat. Non d’après le bruit, c’était de toute façon plus gros qu’un rat. Ou qu’un chat. Bien plus gros. C’était un gros bruit. « J’ai encore mal à ma tête » dit Chris en gémissant. Bouge pas, mon bonhomme… je vais te soigner moi. Mais avec quoi ? Pas d’eau pour cause de meuble de dessur le lavabo, rien… Eh ! là par terre… c’est pas la boîte de lingettes ? Décidément, quelle chance dans leur malheur. A nouveau le bruit et cette fois-ci, elle frissonne.
Après avoir nettoyé la plaie sur la tête de son frère ainsi que son mollet –juste une estafilade- elle essaye de rassurer son frère. Papa et maman vont bientôt arriver. Ils vont appeler les pompiers. On va nous sortir de là. Elle pense, pendant que Chris glisse son petit corps contre le sien, mais pourquoi la maison neuve (ils avaient aménagé quatre mois plus tôt) est elle tombée ? Un tremblement de terre ? Mais alors dans ce cas là, toutes les maisons sont tombées. Et peut être même le travail de maman et papa ! Non, il ne faut pas penser à ça… c’est trop moche. Alors une maison construite pas assez solide. Si c’était ça, papa allez leur passer un de ses savons, aux ouvriers ! A cette instant, un bruit au dessus de sa tête. Et puis une voix. Des voix. « les enfants ! répondez ! vous êtes là ? » la voix de papa ! « répondez mes chéris ! je vous en pris ! » la voix de maman ! « On est là ! on va bien ! » Ils sont sauvés ! sauvés ! Un horrible grognement, appartenant sûrement à un animal énorme et monstrueux retenti alors. Suivi d’un raclement. Puis d’un grognement horrible. Et ça vient de la cave. Il y a un gros animal dans la cave. Un très très gros animal. Comment est-il rentré dans la cave d’abord ? Et qu’est que c’est ? Au moins un lion, vu le grognement et les bruits…
« Où êtes-vous, les enfants ? » la voix de papa. « Dans la cuisine ! vers la table ! à côté du frigo ! » Elle pense que son explication est super efficace. Comme le faisait le docteur Green avant son opération. Vachement efficace. « Ne bougez pas ! les pompiers vont enlever les gravats ! tout va bien ! on va vous sortir de là ! » Ouais. Super. Mais dépêchez-vous. Il y a quelque chose dans la cave. Elle le pense juste, ça. Pour pas inquiéter papa et maman. Mais ça n’enleve pas le fait qu’il y avait quelque chose dans cette satané cave. Alors que les bruits du dessus s’amplifie, le bruit d’en bas recommençe. Sans s’arrêter cette fois. Et différent : un grattement, un grognement continu et terrifiant. Quelque chose qui creuse. Elle se dirige vers le bruit, malgré sa terreur. Peut être que c’est Rufus, là en bas. Quoi d’autre, d’abord ? En s’approchant du sol, elle s’aperçoit qu’un morceaux du plafond, celui de sa chambre en l’occurrence –il y avait sa poupée Barbi décapité parmi les gravats- a partiellement crevé le sol, découpant une espèce de crevasse sur près de cinquante centimètre. Elle glisse un œil dans cette crevasse et son sang se fige instantanément. Pire : elle se fit pipi dessus. A moins d’un mètre au dessous d’eux, deux yeux jaunes la fixent intensément. Des GROS yeux jaunes. Et malgré l’obscurité, ils luisent d’un éclat malsain, horrible. Le pire, c’est les pupilles. Fendues verticalement, comme pour un chat. Mais ce n’est pas un chat. Même pas un lion. Cette chose, pas besoin de lampe pour le voir, cette chose est grosse comme un bœuf. Plus grosse, même. Et une vache, ça grogne pas. Un truc est monté dans la cave. Un monstre. Oui, c’est ça. Y’a eu un tremblement de terre, une faille s’est ouverte, et un monstre qui vit sous la terre est remonté. Un monstre affamé. Un qui bouffe les petits enfants, comme dans les histoires de « Chair de poule », à la télé. Mais celui-là, c’est pour de vrai ! Au moment où elle se dirige, hagarde, vers Chris, il fait jour. Au dessus de leur tête, un pompier passe ses bras par un trou et lui annonce calmement, comme si il discutait dans un salon, qu’il va les sortir de là. « Allez, donne-moi ta miminne, ma jolie. T’inquiètes pas. Je te tiens » OK, super. Fin du cauchemar. Elle va prendre la main énorme du monsieur et elle va monter. Ouais, et pendant ce temps là, le monstre va sortir, attraper son petit frère et le dévorer vivant. Et quand elle se retournera, plus de Chris. Adieu Chris. Elle sera sauvé mais pas son frère. Et elle était responsable. « Non ! prenait mon petit frère d’abord ! »
« Ton petit frère est inconscient, ça va être plus dur de l’attraper. Vient d’abord toi ! »
« Non ! lui en preums ! »
« Allons, fillette ! ne fais pas de caprice… Vient ! »
« Non PUTAIN ! Il y a une saloperie de bête qui monte de la cave ! elle va nous manger ! Je vais porter Chris mais prenait-le, BORDEL ! » Alors là, elle pense que papa va sûrement lui mettre une sacrée fessée pour avoir dit autant de gros mots. Mais elle en a rien à foutre. Rien. D’autant plus que le monstre vient de passer son bras par la faille. Oui, un bras. Pas une patte. Un bras vaguement humain, noir, couvert de pustules et puant en plus. Sans plus attendre, elle prend Chris dans ses bras, et le tend de toutes ses petites forces vers le pompier éberlué. Ce dernier saisi le petit garçon puis disparaît, laissant le ciel bleu à la seule vue de la fillette. Il y eu un horrible craquement, elle se retourne. Voûté dans la cuisine, la bête la dévisage en grognant doucement. Voilà. Moi, Alice, 9 ans, je viens de sauver mon petit frère et maintenant je vais me faire manger. Et j’espère que ça va pas durer longtemps. Je suis une grande fille, d’accord, mais je veux pas avoir mal… Le monstre se ru sur elle.
Et elle s’envole. Un bras puissant vient de l’arracher à son triste sort. Le soleil l’aveugle, son mollet semble se déchirer et elle s’évanouie.

A l’hôpital, on lui expliqua que son petit frère allait bien, juste un traumatisme crânien. Pour son mollet, pas de problème… quelques point de sutures pour refermer ses quatre vilaine estafilades. Quatre au lieu d’une. On lui a dit que oui, il y avait eu un tremblement de terre et qu’elle avait eu beaucoup de chance. Papa et maman ne lui on pas parlé de monstre. Rien. Elle, elle avait juste sauvé son petit frère. Elle pense que c’est normal, que c’est elle l’aîné. Et qu’il faut qu’elle soit responsable.
Qu’elle le veuille ou non.

_________________
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misquamacus.site.voila.fr/
Misquamacus
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Misquamacus

Nombre de messages : 175
Date Naissance : 18/05/68
Date d'inscription : 22/10/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyLun 15 Aoû 2005 - 14:36

Je remonte cette p'tite nouvelle pour avoir vos critiques... baffle

_________________
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misquamacus.site.voila.fr/
Oukontiamban
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Oukontiamban

Masculin
Nombre de messages : 237
Age : 37
Date Naissance : 29 03 82
Date d'inscription : 29/06/2005

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyMar 20 Sep 2005 - 11:59

Sympa, mais pas assez travaillé, surtout au niveau du style : ça part un peu dans tous les sens. Question histoire, bof-bof... C'est très naïf, mais je pense que je te l'apprend pas, hein ? Mr. Green
Question écriture, y'a quelques fautes d'orthographe, des maladresses, des mots manquants ou dans le désordre parfois, et surtout plusieurs changement de temps de la conjuguaison : ça commence au passé composé, puis on a de l'imparfait/passé simple, et même du présent... premier jet non corrigé ?
A la limite si on considère que le texte est censé être écrit par la petite fille, c'est parfait. Sinon, je dirais que c'est loin d'être ton meilleur texte, mais ça ressemble plutôt à un truc écrit pour le fun, sur un coin de table...
Voili voilou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescontesdusage.over-blog.com
Misquamacus
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Misquamacus

Nombre de messages : 175
Date Naissance : 18/05/68
Date d'inscription : 22/10/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyDim 5 Fév 2006 - 17:53

ça me gonfle cette nouvelle, je l'avais posté corrigé sur un autre forum, et je l'ai importé parce que Thomas l'avait trouvé bonne. J'ai posté le brouillon, plus ou moins. J'arrive plus à mettre la main sur le texte terminé. Tu as raison, il est vraiment perfectible en l'état. Faut que je retrouve ça.
Et oui, l'histoire est bien sûr du point de vu de la petite fille.
Et merci pour ta sincérité !

_________________
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misquamacus.site.voila.fr/
Kerinya
Goule affamée
Goule affamée
Kerinya

Nombre de messages : 63
Date Naissance : 27/06/1991
Date d'inscription : 05/02/2006

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyDim 5 Fév 2006 - 18:32

oui c'est vrai que c'est pas terrible niveau orthographe, mais bon... sinon ouais il y a des mots qui manquent mais c'est mimi les phrases que dit la petite... mimi comme tout lookdown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kerinya-et-poivron.easyforumpro.com
Raphaël
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Raphaël

Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 42
Date Naissance : 25 12 76
Date d'inscription : 04/01/2006

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyDim 5 Fév 2006 - 22:37

Le style, enfantin, est adapté à la protagoniste, qui n'est qu'une fillette. Mais ne mélange pas les temps ! Décide-toi pour le présent, pour le passé composé, pour le passé simple... Mais décide-toi une fois pour toutes !
La progression est bonne, avec ce grondement qui s'amplifie...
Je crois qu'il n'aurait pas fallu faire intervenir la bestiole aux yeux jaunes... Il aurait fallu en rester au tremblement de terre ! Et décrire plus le séisme, aussi : la maison qui s'écroule "comme celle des trois petits cochons", ça ne va pas, question réalisme. Décris un séisme bien réaliste : plus en détails...
Mais l'idée de base, je la trouve bonne : faire peur avec un phénomène naturel est une recette qui a fait ses preuves (Une descente dans le Maelstrom, d'Edgar Allan Poe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas desmond
Admin-boss-king-papa
thomas desmond

Masculin
Nombre de messages : 6365
Age : 38
Date Naissance : 9/02/1981
Date d'inscription : 29/06/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyMar 7 Fév 2006 - 14:42

je l'ai imprimée et je me la lis ce soir...

j'en profite pour m'excuser auprès de tout le monde pour le retard que j'ai pris dans la lecture toutes vos histoires... Promis j'essaye de remonter la pente !

_________________
http://www.thomasdesmond.com : graphisme et couvs de livres
http://tdesmond.free.fr/nouvelles : mes histoires fantastiques
http://leblogdudes.blogspot.com : blog intime raconte sa vie
http://www.myspace.com/thomasjeanjean : ma musique
http://koontz-masterton.frbb.net : forum koontz masterton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdesmond.free.fr/nouvelles
thomas desmond
Admin-boss-king-papa
thomas desmond

Masculin
Nombre de messages : 6365
Age : 38
Date Naissance : 9/02/1981
Date d'inscription : 29/06/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyMer 8 Fév 2006 - 13:34

bah... en fait je l'avais déjà lue !!!!
Je trouve ce texte moins percutant que tes quelques autres, moins bien écrit, avec pas mal de fautes de frappes etc... A mon avis tu n'as pas dû beaucoup passer de temps à te relire si ?

_________________
http://www.thomasdesmond.com : graphisme et couvs de livres
http://tdesmond.free.fr/nouvelles : mes histoires fantastiques
http://leblogdudes.blogspot.com : blog intime raconte sa vie
http://www.myspace.com/thomasjeanjean : ma musique
http://koontz-masterton.frbb.net : forum koontz masterton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdesmond.free.fr/nouvelles
Misquamacus
Vampire de campagne
Vampire de campagne
Misquamacus

Nombre de messages : 175
Date Naissance : 18/05/68
Date d'inscription : 22/10/2004

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptyMer 8 Fév 2006 - 16:08

Non. byebye
(Voir plus haut...)

_________________
« Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misquamacus.site.voila.fr/
TAK
Travelo kamikaze
TAK

Masculin
Nombre de messages : 4975
Age : 36
Date d'inscription : 29/12/2006

Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. EmptySam 1 Nov 2008 - 13:49

Texte sympathique et doté de très bonnes idées, mais plusieurs choses m'ont un peu gené : l'utilisation des temps un peu hasardeuse et ce monstre sorti de nulle part qui jure un peu avec le reste. Soit on ecrit une histoire de monstre et on va jusqu'au bout - en expliquant un minimum de choses sur lui, sa provenance, son apparence, en posant une atmosphère qui va avec - soit on ne le fait pas, mais ici c'est un peu le cul entre deux chaises et ça en devient un peu genant...
Ceci dit, j'aime bien comment les choses sont racontées par les yeux de la fillette et ses petites reflexions interieures apportent un petit plus. Dommage que l'orthographe soit si peu soignée, ça aurait pu donner une excellente histoire pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Décombres. Empty
MessageSujet: Re: Décombres.   Décombres. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Décombres.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MANOIR DU FANTASTIQUE :: ECRITURE :: VOS NOUVELLES, ROMANS-
Sauter vers: